Le concept des jardins partagés

De nombreux aspects, objectifs et enjeux s’associent aux termes de « jardin partagé « . La définition la plus courte est la suivante :

Il s’agit d’un jardin qui se Conçoit, se Construit, et se Cultive Collectivement avec les habitants d’un quartier et les acteurs du projet.

C’est la définition utilisée par le réseau national des jardins partagés, le Jardin dans Tous Ses Etats (JTSE), avec lequel nous travaillons depuis notre création. Nous défendons les mêmes valeurs et travaillons avec les mêmes enjeux.

Notre action se veut donc facilitatrice auprès des groupes d’habitants et structure demandeuse de jardin(s) partagé(s).

Voici une définition large du jardin partagé que l’association a établi au début de sa création et qui correspond à notre champ d’action. Le Jardin partagé, c’est :

Un espace dédié au jardinage, mais pas que, d’où la création de ces nouveaux jardins. C’est un lieu où l’on se regroupe afin de pratiquer collectivement l’art du jardinage dans le respect de l’environnement et du « monde » écologique qui nous entoure. Il favorise la rencontre de tous types de public, le partage d’expériences et l’échange de savoirs-faire.

Les habitants-jardiniers y investissent une part d’eux-mêmes, leurs envies, ils sont acteurs et responsables de ce qui se passe au jardin. Chacun a sa place pour y exprimer sa créativité, se balader, flâner, etc.

Un jardin partagé bien conçu répond aux besoins des habitants qui l’entourent.

Sous forme de bac, de sac ou de pot, au pied des arbres, sur le trottoir, sur un terrain, une friche, un toit, une terrasse, un balcon, en bas d’immeuble, autant de lieux qui peuvent accueillir quelques légumes, fleurs, aromatiques, arbustes, insectes, et ainsi permettre à la biodiversité de trouver sa place en milieu urbain.

Pour quels objectifs ?

Créer, re-créer, faire vivre des liens sociaux

  • La réussite du lien social, c’est à dire la création de liens sur le long terme.
  • Apprendre le faire ensemble et le vivre ensemble : créer des lieux animés et vivants.
  • Découvrir et apprendre à aménager un espace où chaque public à sa place.
  • Favoriser la rencontre de tous sur ces espaces (enfants, adultes, personnes âgées, personnes en situation de handicap).
  • Apprendre à créer un lieu ouvert et convivial : préparation de plats collectifs, musique, théâtre au jardin, etc.
  • S’orienter vers une alimentation diversifiée et de qualité, aux couleurs, senteurs et formes qui se rencontrent dans les jardins, puis dans l’assiette.

Découvrir et pratiquer le jardinage écologique

  • Découvrir l’art du jardinage : le nom des plantes, les périodes de plantation, le compostage, les fleurs et leurs nombreux rôles, le paillage, etc.
  • Apprendre l’agriculture biologique, et pourquoi pas la permaculture.
  • Permettre l’échange constructif de savoirs-faire.
  • Découvrir et vivre la thérapie par le jardinage que l’on désigne par le terme « d’hortithérapie » (Rien à voir avec la culture de l’ortie !).
  • Travailler sur l’aspect pédagogique du jardinage.
  • Découvrir ou redécouvrir le monde de la nature avec les herbes dites sauvages, les insectes et les animaux.

Les avantages des jardins partagés

Notre expérience sur le terrain nous montre que les activités de jardinage ouvrent les portes de nombreuses thématiques. Le jardin étant un élément qui se vit dans le temps, il permet d’approfondir des thématiques sur le terrain : apprentissage du jardinage naturel et du compostage, réalisation de recettes avec les légumes du jardin, (re)découverte des plantes médicinales, décoration du jardin, etc.

Il favorise les rencontres humaines-animales-végétales-minérales, la pratique de l’écologie, la création, le plaisir de profiter d’une alimentation de qualité, les moments de convivialité, les festivités, etc.

Ce type de jardin est par principe ouvert à toute personne (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, personnes en situation de handicap) : chacun peut donc y trouver sa place. Le jardin prendra la forme et les couleurs que les personnes auront décidés collectivement : il sera partagé.